Je passe beaucoup de temps chez mes clients, pour préparer leur mariage, leurs événements, fleurir leurs hôtels, mais c’est quand je suis au milieu de mes fleurs que je suis la plus épanouie. Et je passe de l’atelier à la boutique avec un égal bonheur. 

Ils sont tous les deux à Saint-Ouen, dans ce quartier proche des Puces, dynamique et vivant où l’on cultive une grande diversité de population, qui en fait la richesse. Leur proximité – ils sont séparés d’une centaine de mètres – me permet de me faufiler facilement de l’un à l’autre. 

L’atelier est mon jardin secret, un peu à l’écart, tranquille, c’est un grand espace conçu pour créer sereinement les décorations, compositions et autres bouquets. Ils sont destinés à tous les types d’événements, des mariages aux enterrements, dans des lieux et des circonstances les plus variées. Cela nécessite de pouvoir travailler au calme, faire, défaire, refaire jusqu’à être pleinement satisfaite. 

Les professionnels savent ce qu’ils veulent, mes créations s’inscrivent dans un cadre défini par chaque client, à moi d’ajouter la nature vivante qui le remplit. A l’inverse, au magasin, les clients sont des particuliers, qui viennent pour qu’on les fasse rêver en imaginant avec eux le bouquet qu’ils offriront car offrir des fleurs revient à partage une émotion et il n’est pas question de se tromper. Offrir un bouquet c’est comme si Cupidon n’avait qu’une seule flèche à son arc. 

Nos clients viennent à la boutique parce qu’ils s’y sentent bien et nous font confiance. Un échange de quelques phrases et on a l’impression de faire partie de leur vie. Nous mettons tout notre cœur dans chaque bouquet.  Les vendredis et samedis soir ou le dimanche midi, nos bouquets accompagnent une invitation à diner ou déjeuner. Je n’ai qu’un seul regret : pourquoi les femmes n’offrent-t-elles pas plus de fleurs aux hommes, ils adorent ça ! 

Et puis il y a les clients qui nous téléphonent ou commandent directement sur notre site. La livraison s’accompagne d’un message, que nous écrivons nous-mêmes avec un beau stylo, à l’ancienne, tant leur lecture nous procure d’émotion. Ecrit-on encore des poèmes, des messages d’amour, de tendresse, à ceux qu’on aime ? Ces petits mots sont notre ADN chez Poème Fleuriste. En quelques fleurs et quelques mots, c’est fou ce qu’on arrive à dire !