5h30 ! Le réveil sonne … Les fleurs appartiennent à ceux qui se lèvent tôt et Rungis n’attend pas. C’est parti pour une journée fleurie.

J’arrive à Rungis vers 7 heures dans l’immense pavillon débordant de fleurs. J’adore cet endroit qui est l’âme de notre métier. Je discute avec mes fournisseurs et des confrères, mille odeurs enivrantes me happent. Le choix va être difficile. Entre glaïeuls, renoncules, roses, dahlias, camélias, mes préférées, les immanquables fleurs de saison et celles que mes clients vont adorer, mon cœur balance…. je laisse mon intuition me guider et je remplis ma camionnette de brassées de fleurs multicolores. 

En rentrant au magasin, je me revois en classe de troisième, je n‘étais qu’un bourgeon prêt à éclore, une fleuriste en herbe que j’allais devenir par la magie d’un stage effectué chez une voisine fleuriste. 

J’arrive au magasin que ma collaboratrice Carole vient d’ouvrir. Carole était mon maître d’apprentissage lors de mes études et a contribué à m’apprendre le métier. Elle a été une des premières à me rejoindre, comme l’évidence que nous formons une belle équipe, que complète Lise, qui est en alternance et à qui nous transmettons notre passion et notre savoir. 

Ensemble, nous composons les premiers bouquets, œuvres collectives et fruits de nos inspirations partagées, puisées dans l’émotion de parfums, tableaux, photos … que nous aimons. Déjà, les clients se pressent en quête du bouquet idéal, car offrir des fleurs c’est donner un peu de soi-même. Les conseiller, c’est d’abord les écouter pour embellir leurs envies. 

Un sandwich rapidement avalé, je fonce à l’atelier, heureusement tout proche de la boutique, pour préparer le mariage de Magali et CyrilCes fleurs magnifiques et fraîchement cueillies se transformeront en bouquets pour l’église, vasques pour le jardin, décorations pour la réception et les tables, avec un soin tout particulier pour le bouquet de la mariée, dans des tons de jaune, synonyme de bonheur, choisis par Magali. 

Le temps file, j’ai rendez-vous à l’hôtel dont nous renouvelons la décoration du lobby chaque semaine sur un thème différentLe comptable attendra lundi prochain, le seul jour où je dispose d’un peu de temps pour me souvenir que je suis aussi une chef d’entreprise avec son lot d’obligations. 

Retour au magasin, il est déjà 20h, nous regardons les derniers clients partir les bras chargés de fleurs comme autant de messages joyeux et riches de promessesJe les imagine offrir nos bouquets avec ce même sourire bienveillant qui illuminait le visage de mes fleuristes de Rungis. Les fleurs ont embelli notre journée. La boucle est bouclée.